Maison à la mer

unopiù - lettino Atlantis

Le rappel de la mer

 

unopiu_bru_14_0510

Je suis né sur le plus haut sommet de cette terre. Un maquis sauvage, lieu enchanté de vraie beauté et de pure magie. Un mur d’eau, l’étreinte de la nature, des rochers coupants. Mon île. Depuis ma chaise longue, je glisse ma main dans le sable, je serre avidement, je creuse jusqu’à sentir l’humidité. Je la retire. Je me laisse glisser et je m’allonge par terre, je pose mon oreille sur le sol, j’écoute la mélodie de la mer. J’effleure le sol des lèvres, couché sur le côté, j’observe l’horizon. Je suis de retour.

unopiù - lettino Synthesisunopiu_bru_14_0336unopiu_bru_14_0021_2

Bain de soleil empilable Synthesis en teck et WaProLace
Table basse Synthesis rectangulaire en teck avec poignées 55 x 57 cm

unopiù - arredi EquinoxCes lieux, ce son m’appartiennent, ce calme est le mien. Mes pensées retournent doucement dans le temps, le moindre recoin de ce paysage est lié à un souvenir de mon enfance. Nos souvenirs et leurs interprétations nous construisent, nous sommes le temps et l’eau qui s’écoulent. Nous sommes toujours différents, nous sommes l’évolution perpétuelle qui s’enrichit et croît comme une vague. Cela me donne de l’énergie, je sens qu’il y a une harmonie profonde qui domine tout et me réconforte.
Le soleil se couche. Même sous le parasol, sa chaleur me caresse, j’avance, j’ai les pieds dans l’eau, puis le bassin et ensuite les épaules. Je me laisse porter, je savoure la mer, je retiens mon souffle et je m’imprègne du silence. Je suis conscient de l’eau qui enveloppe mon corps en une frêle étreinte qui se diffuse dans tous mes muscles et fait fondre mes inquiétudes. Je lève les yeux vers le ciel, immensité d’un bleu profond, espace cosmique et incommensurable auquel j’appartiens.
Je baisse de nouveau mon regard et je sombre dans l’eau. Maintenant, je goûte le sel qui se dépose sur mes lèvres, j’écoute les profondeurs de la mer et l’eau qui adoucit mes doigts.

 

Riemergo e sento chiamare il mio nome, un suono fievole. Mi giro lentamente, incerto, lentamente tutto torna a fuoco, vedo il gazebo in lontananza. Mi avvicino alla riva scrutando fisso davanti a me, il fiato sospeso, il passo corto, instabile. Sono stordito, i granelli si insinuano sotto ai miei piedi, il passo affonda e percepisco il calore del sole sulla sabbia.

unopiù - arredi Les Arcs

Je refais surface et j’entends qu’on m’appelle, un faible son. Je me retourne, incertain ; lentement tout me revient, je vois le kiosque au loin. Je m’approche de la rive, d’un pas lourd, instable, le souffle suspendu, en regardant fixement devant moi. Je suis étourdi, les grains de sable se faufilent sous mes pieds qui s’enfoncent et je sens la chaleur du soleil sur le sable.

unopiu_bru_14_0920_226x478unopiu_bru_14_0914_226x478unopiu_bru_14_0879_226x478

Table basse Synthesis rectangulaire en teck avec poignées 55 x 57 cm

unopiù - divano Eden

Table basse Synthesis rectangulaire en teck avec poignées 55 x 57 cm

Le rappel de la terre est ancestral et je me laisse distraire encore, je me sens attiré par la force de tout ce qui m’entoure. L’air caresse mes cheveux et j’ai l’impression de ressentir le souffle du monde, le soupir de cette terre, le doux murmure de mes lieux. J’entends de nouveau appeler mon nom mais, cette fois, c’est un cri. Je tressaille. Je reviens à la réalité, une voix pleine d’émerveillement et d’espoir. J’écoute le bruit des pas rapides dans l’eau, les éclaboussures sur la peau, j’aperçois des bras qui s’ouvrent et qui essaient de m’atteindre. Je prends des mains, les approche de ma joue, les laisse effleurer mon visage, sécher mes larmes. Je sens la puissance d’une étreinte, la chaleur du contact humain, je hume l’odeur de la peau et je perçois la brillance du regard qui me fixe. Je souris et je me sens chez moi.

unopiù - tavolo Croisette e poltrincine Camargue

SUMMER LOVIN’ - Seulement en Septembre l'Eté continue avec des Remises jusqu'à 50% sur tous les meubles et structures immédiatement disponibles en stock